energie.jpg


La loi NOME1 ouvre à la concurrence les marchés de l’énergie.
La Ville doit revoir ses contrats avant le 1er janvier 2016 pour ses plus gros compteurs d’électricité.
Rezé a suivi la proposition de Nantes Métropole de négocier un accord-cadre avec les fournisseurs, permettant ainsi d’obtenir des conditions plus avantageuses. C’est aussi l’occasion de flécher certains compteurs sur un lot spécifique 100 % Energie Renouvelable (EnR). Quel intérêt, collectivité ou particulier, à acheter à ce genre de fournisseur ?
D’abord pour un respect évident de l’environnement : risque de pollution majeure (Fukushima), déchets non éliminés avec les connaissances actuelles. Pour notre responsabilité sociétale aussi : l’uranium est extrait de mines au Niger dans des conditions criminelles pour les travailleurs nigériens. Enfin pour nos finances : la vérité des coûts de l’électricité d’origine nucléaire n’est qu’à son début.
La provision de sommes astronomiques pour le démantèlement des centrales ou le traitement des déchets va sans cesse alourdir la facture (+ 50 % au moins prévus d’ici 2020). De l’autre côté, les EnR baissent car la recherche augmente sans cesse les rendements, et la multiplication des installations abaisse les coûts de production, avec une pollution quasi nulle. Alors c’est maintenant qu’il faut s’orienter vers les EnR, et pas juste un peu pour faire joli ! Mais de la façon la plus massive possible !
Pour le faire vous aussi, contactez-nous.

1 Due à une recommandation européenne - 2010


Didier Quéraud